GAL Burdinale Mehaigne

Description Libre

Description libre

 

 


 

Territoire:

Le Pays Burdinale Mehaigne regroupe les communes de Braives, Burdinne, Héron et Wanze et bénéficie d’une situation géographique enviable à l’intérieur du triangle Bruxelles-Liège-Namur. La superficie totale du territoire est de 15.890 ha, dont 10.880,00 de superficie couverte par un Parc naturel. Au 01/01/2015, le Pays Burdinale Mehaigne comptait une population de 27.946 habitants.

Caractéristique essentielle du Pays : le Parc Naturel des Vallées de la Burdinale et de la Mehaigne, deuxième Parc Naturel reconnu en Wallonie. C’est un espace de vie et de développement économique qui intègre la dimension environnementale dans sa gestion. Point de rencontre des grandes régions naturelles et paysagères que sont le Condroz et la Hesbaye, le Parc Naturel offre des paysages et des vallées contrastées, une faune et flore remarquables, des zones de grand intérêt biologique comme le marais de Hosdent, 475 hectares de zones préservées et inscrites en site Natura 2000,… Ce sont ces éléments préservés et classés qui font l’attrait du Pays Burdinale Mehaigne.

L’agriculture garde une place centrale dans le Pays. On compte encore une centaine d’exploitations en activité. Avec une moyenne de 66% des terres cultivées, les surfaces affectées à l’agriculture restent importantes.

L’économie du Pays Burdinale Mehaigne est caractérisée par la présence de grandes entreprises du secteur primaire avec l’industrie sucrière, l’exploitation de carrières et plus récemment la production de biocarburant par l’implantation de BioWanze.
Enfin, les acteurs institutionnels jouent leur rôle de « services » au citoyen. Ce sont les communes et les nombreuses associations qui contribuent au bien-être général des citoyens. De ce point de vue, le Pays est particulièrement bien outillé avec ses deux centres culturels, un Parc naturel, une Maison de Tourisme, un Réseau de Lecture Publique, un Contrat de Rivière, un Groupe d’Action Locale pour ne citer que les principales structures actives dans le champ de l’animation territoriale.

 


Thème fédérateur:

Partant du principe qu’une multitude d’actions du Pays sont axées sur le développement durable, que l’humain doit rester au centre de toutes les préoccupations et considérant la caractéristique forte et fédératrice du Parc Naturel, le thème fédérateur de la Stratégie de Développement Local pour la programmation 2014-2020 se décline comme suit: « l’homme et la nature au centre de toute action ».

 


Objectifs de développement :

La stratégie du GAL repose sur trois piliers :

L’homme doit préserver son milieu.

 

Objectif A : Développer des ressources territoriales

  • Préserver les terres agricoles sur les plateaux et le monde agricole ;
  • Intégrer, dans les activités agricoles, des objectifs de valorisation du paysage et de préservation de la biodiversité (notamment par la mise en oeuvre de MAEC-PAE) ;
  • Etudier le développement de nouvelles sources énergétiques à partir de notre biomasse.

 

Objectif B : Préserver les paysages des vallées de la Burdinale et de la Mehaigne

  • Préserver le patrimoine naturel emblématique du territoire.

 

Objectif C : Maintenir la mémoire locale, l’identité locale 

  • Réaliser des aménagements et effets de portes aux entrées de villages.
  • Développer la trame verte au sein des villages.

 

 

L’homme doit développer sa propre économie

 

Objectif A : Réduire l’empreinte écologique et améliorer la compétitivité des entreprises

  • Améliorer l’efficacité énergétique des bâtiments ;
  • Maitriser les coûts de l’énergie pour les entreprises ;
  • Favoriser l’économie circulaire.

 

Objectif B : Renforcer l’attractivité économique du territoire

  • Valoriser le capital humain et le potentiel local ;
  • Communiquer et promouvoir les potentiels du territoire et la qualité de vie sur ce dernier.

 

Objectif C : Développer l’économie endogène du territoire

  • Valoriser les ressources territoriales: production, agriculture, transformation, agroalimentaire, énergie, produits locaux… métiers « verts » et locaux et consommation locale ;
  • Favoriser l’économie sociale.

 

 

Les hommes entre eux.

 

 

Objectif A : Favoriser la cohésion sociale et l’intégration sociale

  • Favoriser des projets intergénérationnels ;
  • Inciter les projets intégrant tous les profils de la population ;
  • Trouver une place pour chacun sur le territoire ;
  • Développer des projets de rencontre entre les habitants.

 

Objectif B : Favoriser les déplacements quotidiens (mode doux – domicile travail) 

  • Développer un réseau de points-nœuds ;
  • Inciter les déplacements quotidiens en mobilité douce ;
  • Favoriser l’usage multimodal des transports en commun ;
  • Inciter une modification des comportements.

 

 

 


 

Objectif opérationnels:

 A venir

 

 


 

Projets :

1. « Développement d’une mobilité vélo »

Le projet se veut une alternative aux difficultés de mobilité rencontrées en milieu rural. Il se fonde sur un plan d'actions articulé autour de 3 axes de travail:

    • Un maillage par points-nœuds de routes, chemins et sentiers en vue du développement d'un réseau cyclable,
    • Un programme d’éducation et de formation à destination des écoles et des structures d'accueil extra scolaires et des séances de coaching vélo tout public,
    • Une sensibilisation à l'usage du vélo par des campagnes promotionnelles et activités innovantes incitant à la remise en selle pour tous.

    Inspiré de bonnes pratiques tirées des communes pilotes "Wallonie Cyclable", le projet veillera également à prendre en compte les plans de mobilité à l'étude ou en cours sur les 31 communes de l'arrondissement de Huy-Waremme.

     

    2. "Compétitivité des entreprises, efficience énergétique et énergies renouvelables"

    Le projet vise à assurer la transition énergétique des entreprises par la mise en place d'une économie circulaire, suivant un plan d'actions en 5 phases:

      • L'analyse de la dépendance énergétique,
      • Une politique d'utilisation rationnelle de l'énergie par l’optimalisation du processus de production,
      • Le développement de systèmes de production d'énergies internes alternatifs,
      • La valorisation des ressources locales entre entreprises du territoire,
      • L’implantation de nouvelles entreprises en synergie avec celles déjà implantées, afin d'amplifier la compétitivité du tissu économique local.

      Les entreprises ciblées sont celles des secteurs primaire et secondaire, soit une soixantaine d'entreprises implantées sur le territoire du GAL.

       

       

      3. "La valorisation du saule" 

      Arbre caractéristique du Pays Burdinale Mehaigne, le saule est devenu depuis 1991 l'emblème du Parc naturel. En 2012, il a donné naissance au Village du Saule à Hosdent (Braives). Aujourd'hui, compte tenu de son potentiel économique et touristique, il apparaît plus que jamais comme un arbre plein d'avenir! L'objectif du projet est de valoriser le saule en capitalisant sur des techniques telles que l'architecture et le génie végétal, la vannerie et la filière bois. Les actions se déclineront sur 3 axes:

      • Un plan d'entretien et de restauration des saules têtards en vue de leur préservation,
      • L'aménagement de structures inédites et créatives marquant les entrées du territoire et contribuant à améliorer son attractivité touristique,
      • Une étude de potentialité de la filière saule, en vue de la reconnaissance et du développement d'un pôle d'excellence lié aux techniques et à l'ingénierie du saule.

      La valorisation du saule est un projet plein de sens croisant plusieurs enjeux: la conservation d'un patrimoine naturel, la préservation de la biodiversité, la valorisation du paysage et le développement de ressources endogènes.

       

       

      4. "Un réseau d'acteurs sociaux et de citoyens pour une consommation durable"

       

      Comme le démontrent les consultations villageoises, le besoin de recréer du lien social et le souci d'une consommation durable sont 2 préoccupations majeures de nos citoyens. Il ne faut pas s'étonner dès lors du succès grandissant des Repair Cafés, des Groupements d'Achats Collectifs, des jardins collectifs ou encore des défis énergie ou mobilité,... Cependant, face aux difficultés des structures portant ces nouvelles initiatives sociales et en particulier des CPAS, la mise en réseau des acteurs et la mutualisation des moyens s'avère indispensable pour permettre le développement et la pérennité des activités.

      Le projet "Up-citoyens" doit permettre de répondre à ce nouveau défi de cohésion sociale à travers 3 types d'actions:

      • La mise en réseau des acteurs du champ social (structures, citoyens, collectivités) via une plateforme en ligne,
      • Des événements de sensibilisation à la consommation durable (non gaspillage alimentaire, "zéro-déchet" et "récup", alternatives mobilité,...),

      La valorisation de savoir-faire et métiers traditionnels (meunerie, pressage,...) par l'insertion sociale.

      Le projet "Up'citoyens", c'est finalement l'expression d'une volonté citoyenne de mieux vivre ensemble et de valoriser les ressources internes au territoire. De ce point de vue, il appartiendra à un groupe citoyen "mixte" (jeunes, seniors, allocataires sociaux,...) de réaliser un outil final de communication participative, en guise de pérennité de l'action.

       

       

      5. "Agriculture et biodiversité, un défi territorial"

      Si l'activité agricole reste une activité dominante de notre territoire (83% des terres restent affectées à l'agriculture), il faut aussi constater que notre agriculture est majoritairement dédiée aux grandes cultures céréalières, suivant des modes de production intensifs, entraînant progressivement une perte de biodiversité. Face à ces constats, le projet vise à:

      • Informer, sensibiliser et renforcer les synergies des acteurs du monde agricole,
      • Encourager et faciliter la mise en place de nouvelles pratiques favorisant l'accueil de la petite faune des plaines agricoles dont les oiseaux des champs,
      • Mettre en place et accompagner des fermes exemplaires, parcelles et sites de démonstration et d'expérimentation,
      • Mettre en évidence et renforcer les services rendus par une agriculture compatible avec la gestion durable de la biodiversité.

      Si l'agriculteur est en première ligne des actions, de nombreux autres partenaires publics et privés seront aussi sollicités pour leur expertise et connaissances de terrain. Citons entre autres: Faune et biotopes, Natagriwal, Nitrawal, GISER, Greenotec, les associations locales,...

       

      6."Produits locaux" (projet de coopération)

      Suivant le classement des projets établi par l'Assemblée générale, c'est la thématique des produits locaux qui sera la priorité du volet de coopération. A titre d'exemple, dans le cadre de la revalorisation du site du Moulin de Ferrières, le développement d'une filière "du grain au pain" pourrait ouvrir de belles perspectives de coopération avec des GAL voisins.


       

      Coordonnées :

      GAL Burdinale Mehaigne

      Place François Faniel, 8
      4530 Wanze

      +32 (0)85/23.05.25

      +32 (0)479/45.84.08

      info@pays-burdinale-mehaigne.be

      Site web : www.pays-burdinale-mehaigne.be

      Facebook : www.facebook.com/Pays-Burdinale-Mehaigne